Méditer hors des sentiers battus


Bien-être, Zen / mercredi, juin 27th, 2018

Je ne sais pas méditer. Du moins pas comme le font les initiés. Ce moment privilégié entre soi-même et l’univers  m’est inconnu. J’ai essayé. N’y suis pas arrivée. Et j’ai fini par inventer ma propre technique de relaxation.


Méditer est une devenu une pratique incontournable. Elle n’est plus réservée aux yoguistes. Elle est partout. Au bureau, à la télé, dans les magazines, à l’école. La méditation a de positif qu’elle est unanime. Ses bienfaits relaxant sont reconnus. Méditer a toutes les vertus.

Pourtant ça veut dire quoi « méditer »? s’asseoir en tailleur en murmurant « OM », se vider la tête en essayant de ne penser qu’à l’instant présent (trop dur!!), Scanner mentalement son corps et prendre conscience de sa réalité?… pour moi la méditation doit-être synonyme de relaxation, de détachement, de calme intérieur et de recentrage sur l’essentiel.

@quora blog

« Une Kyrielle de sites »

Si vous tapez méditer sur le net vous tomberez sur une kyrielle de sites, souvent bien faits, qui pourront vous éclairer et vous amener à cette pratique. Ils vous expliqueront « comment méditer chez soi », « la méditation pour les débutants », « apprendre à méditer »,  « pourquoi et comment pratiquer la méditation ».

Moi je n’y arrive pas. J’ai maintes fois essayé de l’apprivoiser cette satanée méditation je n’y suis jamais arrivée. Pire méditer m’agace, pour ne pas dire m’énerve au plus haut point. Je me souviens être sortie d’un cours de yoga qui se terminait par 30 min de méditation dans un état de tension extrême!
Vous serez d’accord avec moi ce n’est pas le but! Pourtant je suis têtue et j’ai décidé qu’elle ne se déroberait pas à moi.

Un cadeau de mon chéri

« Lâcher prise et pensée positive »

J’ai donc commencé par le début, à savoir m’informer sur le sujet et commencer petit. Je me suis appliquée à faire des exercices quotidien de lâcher prise et de pensée positive. Sympa mais sans plus. Je suis une « dépressive de courte durée » (Max 2 heures) qui vais toujours de l’avant donc ça n’a pas été une révélation.

Une copine qui pratiquait la relaxation par le coloriage a voulu m’initier à sa pratique. Mais là encore échec. J’adorais colorier lorsque j’étais petite, devenue adulte j’ai l’impression de régresser et de perdre mon temps. Autant repeindre mes portes.

@pinterest

« Sortir des chemins balisés »

Ces échecs successifs m’ont miné. Pourquoi je n’y arrivais pas? Pourquoi mon cerveau refuse de se laisser aller à autre chose? Suis-je intoxiquée par la violence de la vie quotidienne? Dois-je me retirer du monde pour me retrouver ? (Waouh vous avez vu j’ai cogité sur la question!). Et bien c’est ce que j’ai fait. J’ai commencé par sortir des chemins balisés et suis partie à l’assaut d’endroits plus calme pour des séances de marche en pleine conscience.

Canal Carnon plage, 34 Hérault @avecunksvp

La marche en pleine conscience  est « une marche très lente, durant laquelle on s’efforce de se relier à toutes les sensations dues au fait de poser un pied devant l’autre » explique  Christophe André, psychiatre. Moment effroyable pour moi qui s’est soldé par une bonne discussion avec les pêcheurs du coin!

De toute évidence, l’extérieur me distrait. Les réunions de groupe aussi.

La Sagrada Familia, barcelona @avecunksvp

« Alors où me recentrer? »

J’ai donc opté pour les seuls endroits qui m’imposent le silence et le recueillement. Les lieux de culte. Tous sans exception et de toute obédience me font le même effet. Je rentre et je me laisse emportée par leur atmosphère mystique. Il n’y a rien de religieux dans tout cela. J’ai juste choisi le plus facile d’accès. Une église. A quoi bon vouloir à tout prix se couper du monde dans un temple bouddhiste alors que je peux vous l’assurer vous aurez la même sensation ici! C’est agréable, reposant mais pas encore à la hauteur du travail que j’ai à effectuer sur moi. Ici je fais le vide par obligation, je suis tétanisée à l’idée de penser à quelque chose de triviale. Question d’éducation sans doute.

Alors où me recentrer sur l’essentiel? Où trouver ce havre de paix qui saura vider ma tête du superflu?

@femmeactuelle /iStock / Gettyimages

Les rayons des supermarchés!!!!. Je sais ce n’est pas très glamour mais c’est bizarrement le seul endroit où j’arrive à me vider la tête et qui me rend plus détendu en sortant!!!.. un miracle…

Et vous quel est l’endroit qui vous rend Zen?

K.H./..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.